Guide culturel d’Édimbourg

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInShare on StumbleUponShare on RedditEmail this to someone

“Bienvenue à Édimbourg”. Les mots retentissent sur les bâtiments en grès de la ville, imprimés sur des pancartes violettes qui rappellent le chardon écossais. Les Écossais sont fiers de leur identité nationale, et la capitale du pays symbolise parfaitement ce caractère écossais.

Bien que l’Écosse fasse géographiquement partie du Royaume-Uni, la vision culturelle et politique du pays est complètement différente de celle de l’Angleterre et du Pays de Galles. Cette singularité fait du pays une destination de vacances unique et très appréciée des touristes. En 2011, Édimbourg fut la deuxième ville la plus visitée du Royaume-Uni, après Londres. Louez une voiture à Édimbourg avec easyCar pour découvrir le pays par vous-même.

L’histoire d’Édimbourg témoigne de la relation tumultueuse entre l’Écosse et l’Angleterre, qui existe toujours aujourd’hui – le pays ressent encore les retombées du référendum de l’an passé, et de la forte ascension du Parti National Écossais durant les élections du mois de mai. En 1707, le célèbre poète écossais Robert Burns a écrit : « C’est avec l’or des Anglais que nous fûmes achetés. La nation est entre des mains immondes! »

L’Écosse et l’Angleterre étaient constamment en guerre, avant et après la création de l’union, mais l’histoire de l’Écosse va bien plus loin que ces conflits sanglants. D’autres importants moments historiques incluent l’établissement du protestantisme pendant la Réforme écossaise, l’Union des Couronnes qui fusionna les monarchies anglaises et écossaises, les Lumières écossaises et le rétablissement d’Édimbourg après la Première Guerre Mondiale.

Cultural Guide To Edinburgh 2

Chaque année au mois d’août, la ville accueille une foule de visiteurs venus du monde entier pour célébrer le Festival International d’Édimbourg. Mais la scène culturelle de la ville ne disparaît pas à la fin du mois d’août – elle continue à imposer son énergie à l’échelle internationale.

Édimbourg regorge de musées – Le Museum on the Mound se situe dans les entrailles du siège écossais de la Lloyds Bank, et est excellent si vous êtes intéressé par l’évolution de la monnaie au cours de quatre millénaires. Si vous n’avez jamais vu 1 million de livres de vos propres yeux, ne ratez pas votre chance!

Vous souvenez-vous de Dolly la brebis? Elle fut le premier animal cloné, en 1996. Elle est morte en 2003, mais son corps empaillé est exposé au National Museum of Scotland à Édimbourg, aux côtés de squelettes de tyrannosaures et d’une mâchoire de cachalot.

La Scottish National Gallery et la Royal Scottish Academy proposent toutes deux d’impressionnantes collections internationales, avec une attention toute particulière portée aux artistes écossais. Admirez les portraits d’écossais célèbres, de Sean Connery (James Bond!) à Marie Reine d’Écosse, à la Scottish National Portrait Gallery.

L’art contemporain a également une forte présence dans la ville. Collective est une organisation progressive, fondée dans les années 80, qui se focalise sur la collaboration et l’expérimentation. L’organisation attire de talentueux nouveaux artistes – à ne pas rater si vous voulez découvrir le futur de l’art écossais. Ingleby est une autre galerie d’avant-garde qui mérite d’être visitée – vous y découvrirez le travail audacieusement conceptuel d’artistes novateurs.

Cultural Guide To Edinburgh

Si vous recherchez quelque chose de plus adapté aux enfants, visitez Camera Obscura – une galerie innovante remplie d’illusions d’optique. C’est l’équivalent d’Alice au Pays des Merveilles de l’univers artistique : les expositions interactives vous permettent de prendre des passants dans vos mains, de descendre dans des terriers psychédéliques et de vous transformer en géant. Si vous avez besoin de faire une pause après toutes ces stimulations visuelles, vous pourrez revenir plus tard – les tickets sont valables toute la journée.

Édimbourg est plus qu’une ville d’art, c’est aussi une ville de littérature. En 2004, la capitale a consolidé sa réputation en devenant la première Ville Littéraire de l’UNESCO. De nombreux écrivains célèbres ont vécu à Édimbourg, y compris Robert Louis Stevenson, Sir Walter Scott et Muriel Spark.

Sir Walter Scott occupe une place d’honneur dans la ville – le Scott Monument est le plus grand monument consacré à un écrivain dans le monde entier. Grimpez ses étroits escaliers en colimaçon pour admirer une vue panoramique sur la ville, et ne ratez pas les 64 personnages de ses romans qui sont gravés dans la pierre.

Édimbourg ne se repose pas sur ses lauriers, et poursuit la construction de son patrimoine littéraire. C’est dans les cafés de la ville que JK Rowling a écrit Harry Potter, et Ian Rankin, l’auteur de romans noirs écossais et créateur de l’Inspecteur Rebus, a également vécu dans la capitale.

Cultural Guide To Edinburgh

Passez en voiture sur l’emblématique Pont de Forth, à la périphérie d’Édimbourg, pour admirer ce qui était considéré comme un chef d’œuvre d’ingénierie après sa construction dans les années 60. En 2016, le pont de Forth sera réservé aux cyclistes et aux piétons après l’ouverture du Queensferry Crossing. Avec ses 2.7km, ce nouveau pont sera le plus long de son genre au monde, preuve qu’Édimbourg désire vraiment continuer à imposer sa présence sur la scène internationale. Il ne vous reste plus qu’à louer une voiture à Édimbourg pour profiter au maximum de la ville.

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInShare on StumbleUponShare on RedditEmail this to someone
Share:

Laisser un commentaire