Guide culturel de Malaga

Malaga est la porte d’entrée vers la Costa del Sol. La ville offre bien plus que des stations touristiques et des plages ensoleillées, c’est aussi le lieu de naissance de Pablo Picasso.

malaga1

Picasso a passé les dix premières années de sa vie à Malaga, de 1881 à 1891. C’est là qu’il a dit ses premiers mots – “piz, piz!” (crayon, crayon!) selon sa mère – et qu’il a commencé sa formation d’artiste.

C’est Picasso lui-même qui exigea qu’un musée soit construit à Malaga pour exposer son travail, mais ce sont sa belle-fille et son petit-fils qui ont géré la création du Museo Picasso Malaga. Le musée propose aujourd’hui une collection de 233 tableaux de Picasso, plus 43 prêtés. Il y a beaucoup d’autres choses à voir dans la ville, donc n’oubliez pas de réserver votre voiture de location à Malaga en ligne avec easyCar avant de partir.

Le musée est devenu un emblème de cet homme qui a tant marqué l’art européen. La collection donne non seulement une idée de son immense talent, mais elle communique aussi les concepts politiques qui imprègnent ses œuvres, son intérêt pour les injustices vécues par les minorités sociales. Une série d’expositions temporaires propose une étude plus approfondie de son travail.

malaga2

L’héritage de Picasso est à l’avant-garde de la révolution culturelle de Malaga. Déterminée à se débarrasser de son image quelque peu ringarde, la ville concentre ses efforts et son argent dans le développement de sa scène artistique.

De nouvelles galeries ont ouvert leurs portes au cours des 10 dernières années, apportant un peu de variété au thème de Picasso. Le CAC Malaga expose le travail de célèbres artistes internationaux, y compris Damien Hirst, Louise Bourgeois et Olafur Eliasson, et accueille également de jeunes artistes espagnols. Le Carmen Thyssen Museum propose un voyage dans le temps aux amateurs d’art avec ses peintures andalouses datant principalement  du 19ème siècle.

Ouverte depuis seulement deux ans, la Termica est rapidement devenue un innovant centre culturel avec un excellent programme d’expositions, de conférences et de représentations. Le Microteatro Málaga perpétue cette atmosphère artistique contemporaine; combinant cocktails et représentations alternatives d’avant-garde, cet espace culturel est devenu un lieu incontournable pour les jeunes artistes de la ville. Connu pour sa troupe de théâtre, il accueille également des expositions d’art, des défilés de mode et des ateliers de littérature.

Pour découvrir un morceau de culture andalouse, ne ratez pas le Centro de Arte Flamenco Kelipe et ses authentiques soirées flamenco : vous pourrez y dîner tout en regardant le spectacle les jeudis, vendredis et samedis. Les danseurs virevoltent au son d’une guitare espagnole dans un tourbillon de passion, et la petite taille de la salle permet même au public de ressentir les vibrations de la scène.

malaga3

Le Clarence Jazz Club est une autre excellente salle de musique de Malaga. Situé près de la cathédrale et entouré de restaurants à tapas, le club propose un programme éclectique de jazz et de blues espagnol et international, du mercredi au samedi.

En plus de son art et de sa musique, Malaga a aussi une histoire très riche. C’est l’une des plus vieilles villes du monde. À cause de sa position à la frontière de l’Europe et de l’Afrique, la ville a changé de main plusieurs fois au cours des siècles, et la lutte pour la possession de Malaga entre les catholiques, les musulmans et les romains a laissé des traces évidentes sur l’architecture de la ville.

Les visiteurs peuvent explorer La Manquita, la cathédrale de la ville, qui fut construite sur le site d’une mosquée au 15ème siècle. Les habitants de la ville la surnomment affectueusement “la femme à un seul bras”, car la tour sud est inachevée.

La vue de Malaga depuis la cathédrale inclut trois des plus célèbres monuments de la ville: le château de Gibralfaro, l’Alcazaba et le Théâtre Romain. L’Alcazaba est une forteresse, typique de l’Espagne islamique. Les visiteurs affluent à la Torre del Homenaje, le donjon principal et l’une des 110 tours d’Alcazaba. Le château de Gibralfaro fut construit comme poste de guet pour défendre la ville, et devint si emblématique pour les catholiques qui y vivaient qu’ils décidèrent d’inclure le château dans leur blason.

Visitez le monument au coucher du soleil pour admirer la ville baignée dans une brume dorée. Pour ne rater aucun des jardins, fontaines et cours d’Alcazaba, suivez le chemin qui longe le mur du château jusqu’aux jardins. Si vous arrivez au bon moment, vous pourrez terminer la journée avec une représentation gratuite et en plein air dans le théâtre romain.

Assurez-vous de louer une voiture à Malaga avec easyCar pour ne rien rater !

Share:

Laisser un commentaire